Comment teste-t-on la dyslexie et est-ce fiable à 100% ?

Dernière modification le : by Antoine Dubreuil

La dyslexie est un trouble spécifique de l’apprentissage qui peut avoir un impact sur les compétences en lecture, en écriture et en orthographe. Il existe différentes approches pour les tests, notamment des formulaires de dépistage en ligne mais ces mesures visent uniquement à fournir des indications sur la nécessité ou non d’une évaluation plus approfondie.

Parfois, une évaluation pédagogique suffit, mais une évaluation complète de la dyslexie est généralement effectuée par un orthophoniste, un psychopédagogue ou un expert qualifié. Cette évaluation est de nature diagnostique et vise à donner une idée plus précise de l’impact de la dyslexie sur la capacité d’apprentissage d’un individu. Notez que, des fois, il peut être intéressant de compléter ce test par un bilan de vision car certains traits caractéristiques de la dyslexie peuvent être amplifiés par des problèmes visuels. Pour creuser le sujet, voici un article relatif à ce que voient les enfants dyslexiques.

La plupart des évaluations testent la conscience phonémique, la capacité à nommer rapidement des objets et des lettres, les capacités de décodage, la fluidité de la lecture, les capacités de compréhension, et les capacités d’écriture et d’orthographe. Les tests peuvent parfois s’étendre aux compétences linguistiques orales, à l’intelligence et à la vérification des déficiences visuelles et auditives, qui peuvent toutes deux avoir un impact important sur le développement du langage.

Qu’en est-il des autres troubles de l’apprentissage ?

Dans certains cas, un enfant peut être orienté vers d’autres tests, notamment si l’on soupçonne des difficultés d’apprentissage supplémentaires telles que la dysgraphie ou le TDAH.

Les parents peuvent demander à rencontrer le coordinateur des besoins éducatifs spéciaux d’une école ou parler avec l’enseignant de leur enfant pour demander une évaluation. Les évaluations administrées par l’école comprennent souvent des observations des enseignants et portent sur le développement du langage, le vocabulaire, la lecture, l’écriture, l’orthographe, la mémoire, la résolution de problèmes, la vitesse de traitement, les compétences organisationnelles et le style d’apprentissage.

Des évaluations indépendantes externes peuvent également être effectuées, mais elles peuvent être assez coûteuses.

Néanmoins, il est important que des tests formels soient effectués pour qu’un enfant ou un adulte puisse bénéficier d’une aide. Les adultes qui pensent être dyslexiques peuvent demander une évaluation professionnelle sur leur lieu de travail ou contacter une association de dyslexiques pour obtenir des conseils sur la manière de trouver un centre de test privé.

Pour en savoir plus sur les adultes ayant des difficultés d’apprentissage non diagnostiquées et sur les endroits où trouver de l’aide pour la dyslexie adulte et faire un test en ligne, consultez cette page.

Lorsque la dyslexie n’est pas détectée à temps, elle peut entraîner des difficultés en classe, un retard par rapport à ses pairs et des sentiments de frustration et de dévalorisation, qui peuvent conduire à un manque de confiance et d’estime de soi. Toutefois, grâce à des tests de diagnostic, les éducateurs peuvent fournir les bonnes stratégies d’adaptation et garantir des aménagements appropriés qui permettent à chaque apprenant de réaliser pleinement son potentiel. Pour en savoir plus sur les stratégies pour les apprenants dyslexiques et sur le choix des aménagements appropriés en classe, consultez ces postes.

La dyslexie peut-elle être diagnostiquée ?

Une différence majeure entre la dyslexie et un problème médical est qu’un médecin peut diagnostiquer le second, mais la première doit être évaluée par un professionnel du langage qualifié. En effet, la dyslexie n’est pas une maladie et il n’existe pas de description unique de la dyslexie. En fait, les normes d’identification de la dyslexie varient d’un pays à l’autre, tout comme la manière dont la société s’y réfère et la classifie.

Le fait d’être dyslexique ne doit pas être considéré comme un point négatif ; la dyslexie est simplement le fait que le cerveau traite le langage d’une manière non neuro-typique. Les dyslexiques ne sont pas moins intelligents que le reste de la population, au contraire, beaucoup sont des enfants et des adultes très compétents et intelligents qui excellent dans la résolution de problèmes et la pensée créative – certains sont même considérés comme doués.

C’est pourquoi il peut être utile de penser que les tests de diagnostic ne se contentent pas de montrer vos faiblesses, mais qu’ils peuvent aussi mettre en évidence vos points forts. C’est un élément essentiel à mettre en avant lorsque vous expliquez à votre  enfant ce qu’est la dyslexie et comment surmonter ce handicap.

À quoi ressemble la dyslexie ?

Il n’y a pas deux personnes atteintes de dyslexie qui présentent le même ensemble ou la même gravité de symptômes. Néanmoins, un enfant atteint de dyslexie phonologique est généralement un jeune apprenant brillant et intelligent qui a du mal à lire et à écrire en raison de la difficulté à décomposer les mots en leurs sons constitutifs.

Cela a un impact sur les compétences de décodage et d’encodage. La lecture à voix haute peut être médiocre, tout comme la reconnaissance du vocabulaire familier. Les apprenants dyslexiques mettent plus de temps à comprendre un texte, peuvent avoir besoin de lire quelque chose plusieurs fois et peuvent avoir des difficultés à comprendre ce qu’ils ont lu.

Les compétences orthographiques sont souvent incohérentes, un enfant orthographiant correctement un mot un jour et incorrectement le lendemain. Il peut être particulièrement difficile de mettre la bonne série de lettres dans le bon ordre. En écrivant à la main, un enfant dyslexique est plus susceptible d’inverser les lettres et il peut y avoir une disparité entre la taille de son vocabulaire parlé et écrit.

La principale différence entre un enfant qui n’est pas dyslexique et un autre qui l’est, c’est que pour l’apprenant dyslexique, le fait de fournir plus d’efforts et de temps n’entraînera pas nécessairement de meilleurs résultats s’il n’a pas acquis les stratégies d’adaptation appropriées.

Différents tests pour la dyslexie

Voici quelques tests fréquemment utilisés. Cette liste se veut illustrative plutôt que définitive.

Dépistage en ligne

Dans le cadre d’un test en ligne administré par les parents, l’enfant devra lire des mots à haute voix et les séparer par syllabes. Il peut y avoir des questions basées sur le nom ou l’orthographe et un parent devra généralement enregistrer les réponses données, puis indiquer l’âge et le niveau scolaire de l’enfant.

Ce type de test vous indiquera s’il est nécessaire de procéder à d’autres tests, mais n’est pas suffisamment sensible pour révéler les différents types de dyslexie ou fournir des indications précises sur les prochaines étapes.

Tests de diagnostic

Ce type de test implique plusieurs mesures différentes qui peuvent prendre jusqu’à quatre heures à administrer pour les enfants et huit heures pour les adultes. Chaque évaluation est légèrement différente et vous pouvez demander un aperçu du processus avant de commencer afin de savoir quels tests seront utilisés et à quoi vous attendre.

Gardez à l’esprit que les instruments de test seront adaptés à l’âge, ce qui signifie qu’ils seront différents pour les enfants et les adultes. La plupart des cas de dyslexie étant héréditaires, il vous sera peut-être demandé de fournir des antécédents familiaux détaillés. Chez les apprenants adultes, on peut également demander des antécédents scolaires.

Le test de langue écrite

Il examine la capacité d’écriture productive d’un enfant en fonction de ses aptitudes à construire un récit, de la précision de l’orthographe et de l’étendue et de la précision de ses connaissances grammaticales.

Le test d’évaluation clinique des bases du langage mesure les compétences linguistiques orales. Des tests supplémentaires peuvent être construits pour mesurer la fluidité de la lecture et la capacité de décodage dans un texte de niveau phrase ou paragraphe. Cela s’explique par le fait que la lecture contextuelle par opposition à la lecture de vocabulaire isolé est plus proche de ce qui se passe en classe.

Que se passe-t-il après les tests ?

Quelques semaines peuvent être nécessaires pour obtenir les résultats d’une évaluation complète, car les résultats de plusieurs tests doivent être mesurés, calibrés par rapport à l’âge et au niveau scolaire et comparés aux observations des parents et des enseignants, ainsi que de l’administrateur du test. Les résultats sont normalement présentés dans un rapport et peuvent contenir beaucoup de jargon et de vocabulaire technique ainsi que des recommandations.

Si vous n’avez pas la possibilité de discuter des résultats, vous devriez pouvoir demander une réunion de suivi au cours de laquelle vous pourrez soulever toutes les questions que vous pourriez avoir. N’oubliez pas que l’évaluation de la dyslexie n’est jamais à 100% sure. L’évaluation vous dira s’il y a une faible, moyenne ou forte probabilité qu’un enfant soit dyslexique.

Elle révélera aussi probablement quelles sont les zones les plus touchées, ce qui facilitera l’élaboration d’un plan d’action pour aider votre enfant à obtenir le soutien dont il a besoin. Par la suite, il sera de votre ressort de mettre en place des traitements médicamenteux ou non (homéopathiques par exemple), mais il est toujours conseiller de compléter cela par des exercices quotidiens qui aideront l’enfant à développer des compensations. Si besoin, il existe des coachs parental qui pourront vous aider à mettre en place une stratégie adaptée au handicap de l’enfant.