Dernière modification le : by Jean

Le modèle de la franchise pousse chaque année des milliers d’investisseurs à passer le cap et à devenir franchisés. En quelques années, le nombre de franchises a explosé en France. Aujourd’hui on compte plus de 90 00 franchises pour un chiffre d’affaire de 80 milliards d’euros. Rejoindre une franchise diagnostiqueur immobilier peut présenter de nombreux avantages.

Quel est le métier du diagnostiqueur immobilier ?

Un diagnostiqueur en immobilier est expert certifié chargé de vérifier si une construction est conforme aux normes légales en fonction de son usage (habitation, appartement, local). Son rôle est de confirmer que toutes les obligations légales concernant la santé et la sécurité sont respectées. Dans le cadre d’une location, d’une vente d’un bien ou d’une construction, le propriétaire est dans l’obligation de passer par les services d’un diagnostiqueur immobilier. Il pourra alors examiner la présence d’amiante, de plomb, de termites et autres parasites. Il est également chargé de contrôler les systèmes et les installations de gaz et d’électricité pour établir un diagnostic de ses performances. Pour les constructions situées dans des zones à risque, il peut également déterminer les risques naturels et technologiques. Pour faire toutes ces vérifications, il utilise du matériel électronique de pointes comme le télémètre (mesure de surface) et la machine à plomb (pour la radioactivité).

Une franchise diagnostic immobilier : c’est quoi ?

Une franchise est un contrat entre une entreprise (franchiseur) et une autre société (le franchisé) qui autorise ce dernier à commercialiser et à utiliser le savoir-faire du franchiseur pour ouvrir une nouvelle enseigne. Ce contrat permet au franchiseur d’utiliser le même nom, les mêmes licences et donc la même publicité en échange d’une compensation financière généralement calculée sur le chiffre d’affaire. Il bénéficie également de l’aide du franchiseur pour ouvrir l’enseigne, régler les problèmes administratifs et conseiller tout au long de l’expérience. Le franchisé doit également respecter un certain nombre de règles pour ne pas nuire à l’image du franchiseur (service de qualité, tarif minimum, hygiène,..). Il existe trois types de franchises :

  • La franchise de distribution pour vendre dans des magasins la même marque que le franchiseur.
  • La franchise industrielle pour fabriquer des produits pour le franchiseur
  • La franchise de services pour utiliser le nom de la marque pour des prestations

Quels avantages pour un diagnostiqueur immobilier ?

Le savoir-faire : passer par une plus grande enseigne permet de profiter de tous son savoir-faire. Il peut aider son franchisé à trouver le bon matériel pour mener à bien ses diagnostics et réussir toutes ses opérations.

Une assistance technique, commerciale, juridique : pour ouvrir une agence de diagnostic immobilier, il faut remplir un grand nombre de papiers administratifs complexes. Le franchiseur pourra aider le franchisé en lui apportant les conseils de ses avocats et en expliquant clairement toutes les étapes pour l’ouverture. Il pourra également intervenir en cas de litiges pour apporter son soutien au franchisé.

Un succès certain : le métier de diagnostiqueur est en plein essor et présentes de très belles opportunités. Les grandes enseignes ont noté une progression du chiffre d’affaire de leurs enseignes et de celles de leurs franchisés. De nombreuses études ont montré qu’un entrepreneur qui commence en tant que franchisé a beaucoup plus de chance de réussir.

Profiter de l’image : quand on se lance dans le diagnostic immobilier, il n’est pas toujours évident de se faire un nom dans ce domaine très spécialisé et fermé. Devenir un franchisé d’une grande enseigne permet de gagner une image crédible pré-construite et de profiter de tous ses avantages. Le franchisé pourra avoir de nouveaux clients qui ont déjà confiance dans le nom de l’enseigne.

Comment ouvrir une franchise ?

Pour devenir franchisé, il suffit de prendre contact avec une grande enseigne qui propose ce système. Une fois mis en contact, l’entrepreneur prendra connaissance de tous les critères et conditions liées au contrat de franchise. Le franchisé devra développer son projet et verser un minimum d’apport personnel (en moyenne 5 000 à 10 000 euros).