Comment fonctionne un système de climatisation ?

Comment fonctionne un système de climatisation

Faisant partie de la famille des pompes à chaleur air-air, une climatisation est simplement un appareil frigorifique dédié au rafraîchissement de l’atmosphère d’une habitation ou de n’importe quel local.

Il a connu un essor très important, particulièrement en Asie.  En 2017, 1,6 milliard d’appareils de climatisation étaient mis en place dans le monde : un chiffre qui s’accroît jour après jour. Environ 20% de l’électricité consommée dans les bâtiments l’est pour le refroidissement de l’air ambiant.

Mais, comment fonctionne un système de climatisation ? 

Principe de fonctionnement d’un système de climatisation 

Le fonctionnement d’un système de climatisation est très semblable à celui d’un réfrigérateur. D’une manière schématique, il est composé de deux principaux échangeurs : un évaporateur, installé dans la pièce, et un condenseur, posé à l’extérieur. 

Un fluide frigorigène, alternativement gazeux ou liquide, circule dans un circuit déterminé, grâce à un compresseur motorisé. Les mouvements peuvent être décomposés en 5 principales phases. 

  • Le compresseur a pour rôle d’envoyer le gaz dans le circuit, à une pression hyper-élevée, ainsi, très chaud.
  • En arrivant dans le condenseur, le gaz permet, alors, de libérer une grande partie de sa chaleur, qui est évacuée normalement vers l’extérieur. Ensuite, il revient à la phase liquide.
  • Le fluide transformé en liquide voit sa pression se réduire progressivement en traversant dans le détendeur et se refroidit lentement.
  • En arrivant maintenant dans l’évaporateur, le liquide froid et à basse pression se met à absorber la chaleur de la pièce et commence à s’évaporer.
  • Le fluide, sous la forme gazeuse à basse pression, repart, en cinquième étape, vers le compresseur et le processus recommence.

Maintenant, on a tout compris à propos du principe général de fonctionnement d’un système de climatisation d’une manière brève et simplifiée. 

Climatisation classique : fonctionnement “tout ou rien”

Le fonctionnement d’un système de climatisation classique est assez simple. En fait, pour obtenir la température désirée dans la pièce qu’on souhaite la refroidir, le compresseur de l’appareil de climatisation classique doit fonctionner à plein régime. 

Une fois la température souhaitée atteinte, le dispositif s’éteint d’une manière automatique. On pourra redémarrer l’appareil que quand la température de la pièce commence à s’élever augmente à nouveau. Jusqu’à l’extinction totale du climatiseur, les cycles de refroidissement vont, alors, recommencer au fur et à mesure. C’est ce qu’on veut dire exactement qu’on parle d’un fonctionnement « tout ou rien ».

Toutefois, il existe un point faible. La majeure partie de l’énergie adaptée par les appareils de climatisation est consommée dès leur démarrage. Les cycles de climatiseurs classiques engendrent, ainsi, une surconsommation énergétique vraiment inutile et sont la cause de l’usure précoce du compresseur.

Climatisation réversible : fonctionnement identique au système classique

Les systèmes de climatisations réversibles se rapprochent énormément des climatisations classiques, qu’on parle de leurs fonctionnements, à la différence qu’ils permettent de produire de la chaleur à souhait.

Alors, à l’instar de la climatisation classique quand ils produisent de la fraîcheur, les systèmes de climatisations réversibles prélèvent de la chaleur existant dans l’air, puis ils procèdent à la rejeter en dehors. Après, ils la  remplacent par de l’air rafraîchit.

En fait, ce genre d’échange de chaleur est permis par les propriétés thermiques bien particulières du liquide frigorigène. Le processus de fonctionnement est « tout simplement » inversé pour procurer de l’air chaud : le dispositif a tendance à prélever l’air chaud de l’extérieur et la réintroduire dans la pièce qu’on souhaite la chauffer.

Il est bon de comprendre le fonctionnement des appareils de climatisation. C’est important lorsqu’on souhaite en acquérir. Toutefois, pour avoir plus d’informations à propos de ce sujet, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Il saura tout vous expliquer et pourra vous fournir des conseils utiles.