Quelles sont les compétences pour être aide à domicile pour les personnes âgées ?

L’accompagnement à domicile d’une personne dépendante est plus qu’un métier. C’est une activité basée sur des valeurs comme l’altruisme, l’empathie, l’altruisme et la solidarité.

Une aide professionnelle à domicile intervient chez une personne âgée pour l’assister dans les tâches de la vie quotidienne. Le bénéficiaire de la prestation est une personne dépendante ou en perte d’autonomie. L’aidant est donc amené à effectuer des gestes délicats, à agir avec tact ou encore à soutenir moralement la personne aidée. Voici les préalables requis au métier de l’auxiliaire de vie.

Les formations requises pour devenir aide professionnelle à domicile 

Toulouse est la ville où le nombre de personnes âgées dépendantes va accroître très nettement (environ 60 %) en 2040. Heureusement pour les seniors puisque la ville rose est sur le podium des plus grandes villes où il fait bon de vieillir. C’est la ville qui accompagne le mieux les personnes âgées et qui œuvre en faveur du maintien à domicile. Beaucoup de formations pour devenir aide à domicile Toulouse sont disponibles dans la métropole. 

Quels diplômes pour devenir aidant à domicile ? 

Le diplôme le plus souvent exigé pour devenir aidant à domicile est le DEAES spécialité « accompagnement de la vie à domicile ». La formation pour l’obtenir est accessible à une personne âgée de 18 ans, diplômée ou non. 

Les titulaires d’un diplôme d’État d’aide-soignant ou d’un diplôme d’État d’auxiliaire en puériculture peuvent se spécialiser en aide à domicile. Pour ce faire, ils doivent suivre une année d’études supplémentaire. 

Il est également possible de décrocher un Bac professionnel accompagnement, soins et services à la personne (ASSP). La préparation à ce diplôme se fait en 3 ans après la classe de 3e, ou 2 ans pour les détenteurs de CAP sanitaire et social ou le CAP assistant technique en milieu familial et collectif. 

Existe-t-il d’autres formations pour entrer dans le métier ? 

Plusieurs formations permettent de devenir un aidant à domicile. Vous pouvez choisir celle qui correspond à la spécialisation que vous souhaitez obtenir. 

  • Formation de technicien (e) de surface : cette formation vous permet d’intervenir le mieux possible en tant qu’aide-ménagère chez la personne âgée. Elle vous apprend les bases de métier pour l’entretien du domicile, le nettoyage, la lessive, etc. 
  • Formation accompagnant(e) à domicile : ce cours vous permet de familiariser avec les tâches qui vous attendent en tant qu’aide à la personne. 
  • Formation auxiliaire de vie : c’est la formation requise pour pouvoir assister une personne dépendante dans les gestes essentiels de la vie quotidienne (lever, coucher, hygiène corporelle, sortie…). 

Les formations sont-elles obligatoires pour devenir accompagnant à domicile ? 

Il est possible de devenir aidant à domicile sans avoir suivi une formation et sans avoir obtenu un diplôme. C’est le cas de nombreux aidants familiaux qui s’occupe d’un proche dépendant comme le fait un auxiliaire de vie. Toutefois, il est recommandé de suivre une formation qualifiante ou un parcours diplômant pour intégrer les structures spécialisées dans les services d’aide et d’accompagnement à domicile.

Les compétences que l’accompagnant à domicile doit avoir au quotidien

Les diplômes ne suffisent pas, il faut également avoir des capacités permettant d’assister efficacement une personne dépendante.

Avoir quelques maîtrises techniques 

Les savoirs suivants sont appris durant les différentes formations, mais il convient de rappeler que l’auxiliaire de vie doit les maîtriser. 

  • Compétences en tâches ménagères : lessive, repassage, nettoyage du sol, préparation de repas… ;
  • Règle d’hygiène et de propreté corporelles ; 
  • Manipulation d’une personne en perte de mobilité ; 
  • Technique d’écoute et de communication, surtout dans le domaine de la relation avec une personne dépendante ; 
  • Notion de base sur la gérontologie et les pathologies du vieillissement. 

Être un soutien psychologique

L’accompagnant doit rester à l’écoute de l’autre pour comprendre ses besoins. Il faut aussi agir en tant que soutien psychologique en entamant des dialogues cordiaux avec la personne. Il faut lui apporter du sourire et de la bonne humeur. 

Avoir de la force physique et psychologique

Il faut avant tout une personne en bonne santé et assez solide physiquement. En effet, la personne dépendante peut parfois s’appuyer sur vos épaules pour se déplacer. Vous pouvez également l’aider à sortir du lit, pousser son fauteuil, le soutenir pendant qu’il monte dans la voiture, etc. Il faut aussi avoir des ressources psychologiques solides puisque ce n’est pas facile d’être tout le temps en compagnie d’une personne dépendante. Il faut être à son écoute, remonter son moral, parler des sujets qui l’intéressent. 

Être réactive et disponible

Une aide à domicile Toulouse est amené à réagir promptement à des situations exceptionnelles : malaises, maladies, chutes de la personne. Elle doit savoir exactement ce qu’il faut faire dans ces circonstances (gestes de premiers secours, appel d’une ambulance, etc.). L’aide professionnelle doit aussi être en mesure de s’organiser et savoir organiser la journée de la personne dont elle s’occupe. Et elle doit rester disponible même quand un changement s’impose.

Être empathique et patiente

Il faut avant tout une personne qui comprend les souffrances physiques et psychologiques endurées par les personnes en perte de mobilité. Ces dernières peuvent mal vivre leur situation et se stressent davantage à l’idée de devoir dépendre d’une personne étrangère. Aussi, l’auxiliaire de vie doit être rassurant, patient et compréhensif. Ces qualités humaines permettent d’agir avec tact et avec bienveillance.