Comment savoir si son chat est malade ?

chat malade sym
panoramic shot of cute red tabby cat eating from metal bowl in veterinary clinic

Tout comme les êtres humains, les animaux aussi ne sont pas épargnés des maladies. Malheureusement, ils ne peuvent pas communiquer à leurs propriétaires ce qui ne va pas ou ce dont ils souffrent. Cependant, certains signes vous renseignent sur l’état de santé de votre animal et vous poussent à l’amener plus tôt chez un vétérinaire s’il le faut. Ces quelques symptômes vous permettent de savoir que votre chat est malade.

Les signes qui ne trompent pas

Pour savoir que votre chat ne se porte pas bien, vous devez être attentif à chacun de ses comportements. Lorsqu’il est malade, on remarque généralement quelques changements dans ses habitudes comme le refus de sa croquette chat. Voici les principaux symptômes qui devraient retenir toute votre attention.

Adoption d’un comportement inhabituel

Le changement de comportement chez un chat malade commence très souvent par son humeur. Ainsi, l’animal qui a toujours été doux et tendre avec vous et votre entourage devient subitement agressif. Son agressivité peut même l’amener à griffer ou à mordre quelqu’un qui s’amuse avec lui. Il peut aussi ne plus s’intéresser à la croquette chat qui est pourtant sa nourriture préférée et prendre ses distances chaque fois que vous lui en donner.

Dans ce cas, proposez-lui quelque chose à la place de cet aliment. S’il ne s’y intéresse toujours pas, allez voir un vétérinaire. Celui-ci peut vous aider à identifier la vraie cause de ce changement de comportement. Il peut s’agir d’une maladie ou d’un stress passager.

Le chat est fiévreux

La température de l’animal est un indice qui renseigne sur son état de santé. De la même manière que l’on contrôle sa température corporelle, il est important que tout propriétaire de chat vérifie la température rectale de son animal. Cela permet de savoir s’il est bien portant ou non. En effet, lorsque la température de votre chat dépasse 38 °C, il est en état de faiblesse. Si l’animal ne se laisse pas faire par ses agissements, sollicitez l’aide de quelqu’un afin de réussir la prise de température.

Une perte considérable de son poids

Bien que l’amaigrissement soit souvent associé à une baisse de l’alimentation, il n’a pas toujours la même signification chez le chat. En effet, certaines maladies peuvent faire maigrir votre animal alors qu’il mange et boit comme d’habitude. La perte de 1 kg chez un félin correspond à la perte de 20 kg chez l’homme. Vous pouvez donc constater à quel point il est important de suivre le poids de votre animal en le pesant régulièrement. La baisse du poids est un indice révélateur d’une pathologie ou d’une maladie sous-jacente.

Le chat a du mal à respirer

Votre chat peut être sujet à plusieurs symptômes respiratoires. Il s’agit entre autres de la toux, des éternuements, de l’asthme, de l’œdème pulmonaire et de la laryngite. Ces troubles respiratoires chez un félin sont généralement causés par des virus, des bactéries, mais aussi des allergies. Ainsi, sa respiration peut passer instantanément d’un rythme normal à un rythme rapide ou ralenti. Les symptômes respiratoires ne sont pas à prendre à la légère puisqu’ils peuvent entraîner des complications de nature à entraver l’épanouissement de votre compagnon.

Être attentif aux selles et aux urines du chat

Lorsque la santé de votre chat prend un coup, l’un des gestes pour le constater est de surveiller l’état de ses selles ainsi que celui de ses urines. Si les selles deviennent moins abondantes, plus solides, diarrhéiques ou qu’elles laissent apparaître des traces de sang, sachez que quelque chose ne va pas.

De même, si la miction devient plus abondante et plus fréquente que d’ordinaire, cela doit attirer votre attention. Ces symptômes digestifs sont la plupart du temps causés par les vers. Toutefois, il peut s’agir aussi d’une inflammation intestinale à laquelle il faut vite trouver une solution.

Les symptômes neurologiques et dermatologiques

Les symptômes neurologiques peuvent être observés chez votre chat. Il s’agit en général des tremblements ou des convulsions qui surviennent lorsqu’il est intoxiqué. Ces signes apparaissent aussi s’il a contracté une maladie infectieuse. De même, il peut présenter des problèmes dermatologiques tels que les démangeaisons, les boutons sur le corps ou une chute de poil. Pour ces différents cas, des examens approfondis permettent de détecter avec précision la maladie dont souffre l’animal. Ainsi, un traitement adapté vous sera prescrit.

Une mauvaise haleine

L’halitose chez un chat peut traduire de sérieux problèmes dentaires. Pour cela, il est important de vérifier ses dents ainsi que sa langue pour s’assurer qu’il n’y a rien d’anormal. Très souvent, l’accumulation des tartres au niveau des dents est à la base de cette mauvaise haleine. Elle peut aussi être due à un abcès logé à l’intérieur de sa bouche ou simplement à un trouble digestif.

Conclusion

Les chats sont exposés à de nombreuses maladies et pathologies. Pour cela, les propriétaires doivent faire preuve de vigilance afin de détecter au plus tôt ce qui ne va pas chez leurs compagnons. La prise en charge précoce d’un chat malade par un vétérinaire permet de lutter efficacement contre la maladie et de sauver la vie de l’animal dans les cas les plus graves. Découvrez par la suite pourquoi penser à adopter un chien