Comment entraîner son chien sur un parcours d’agility ?

labrador sur parcours d'agility

À l’instar des humains, les chiens se distraient également. Ils font plusieurs activités sportives comme l’agility.

Alors, si vous souhaitez lancer votre chien sur un parcours d’agility ou améliorer ses performances, trouvez des réponses dans le présent article.

Nous vous proposons quelques astuces pour bien dresser votre chien afin de le faire progresser sur les obstacles du parcours d’agility.

Le parcours d’agility, qu’est-ce que c’est ?

D’origine anglaise, l’agility est un sport créé pour les chiens en 1977. Il a fait son apparition en France quelques années plus tard avant de se répandre à travers le monde. Aujourd’hui, une commission encadre sa pratique.

Le parcours d’agility est un ensemble d’obstacles divers que le chien doit franchir en compagnie de son maître. Celui-ci est chargé de guider son compagnon afin qu’il respecte les différentes zones de contact des obstacles. Les parcours agility présentent des obstacles comme les rampes, les tunnels, les balançoires et autres.

En cela, la discipline apparaît comme une véritable opportunité pour améliorer l’éducation du chien. En effet, celui-ci apprend de nouvelles choses rien qu’en s’amusant. De sport d’adresse, l’agility est devenu un sport de vitesse. Ainsi, il peut se pratiquer en équipe notamment dans le cadre des compétitions, mais il peut aussi s’exercer pour un simple loisir.

Les épreuves d’agility demandent plus une bonne préparation. C’est pourquoi il est recommandé de bien entraîner le chien afin de le prédisposer à la compétition. Elles existent selon des degrés avec des niveaux variés (du plus facile au plus difficile). Le concours classique comporte sept épreuves : un agility 1, un agility 2, un agility 3, un agility standard, un agility master, un jumping standard et un jumping master.

Comment dresser son chien pour un parcours d’agility ?

Réussir un parcours d’agility est bien plaisant et très intéressant, mais ce n’est pas tous les chiens qui y parviennent. Il faut donc bien entraîner votre chien, ce qui le rendra apte pour ce sport. Faites-le rapidement après l’adoption pour l’habituer au plus vite.

Pour dresser votre chien afin de le préparer aux épreuves d’agility, vous devez disposer d’un chien suffisamment obéissant. Alors, nous vous recommandons de commencer le processus par son initiation. Pour un chien qui veut participer à une telle compétition, il serait préférable que son dressage soit confié à un professionnel. Ainsi, vous pourrez être sûr de réussir son initiation ainsi que le reste des apprentissages.

Ces deux premières étapes permettent en réalité de faire découvrir les différents obstacles constitutifs du parcours d’agility à votre chien. Pour ce faire, vous pouvez vous servir du collier et de la laisse. Pour plus d’efficacité, faites-lui découvrir environ deux obstacles lors premiers entraînements. Pour ce qui est du rythme d’apprentissage, allez-y très doucement surtout quand c’est au début.

Lors de l’initiation, vous devez faire preuve de patience et entretenir relation de complicité avec votre chien. Faites-lui confiance et surtout donnez-lui suffisamment du temps pour intégrer les diverses notions que vous lui inculquez. C’est la voie royale pour le succès.

Ensuite, passez du stade de l’initiation à celui de l’apprentissage. Nous vous conseillons de commencer par des parcours simples sans laisse ni collier. Rassurez-vous toutefois que les règles sont bien maîtrisées, sinon, il serait très difficile pour lui d’affronter les différentes épreuves qui lui seront soumises dans le futur. Dès que vous constatez une évolution et une maîtrise de ce sport, vous pouvez le faire participer à des compétitions.

Petit conseil, ne manquez pas souvent de le congratuler en lui faisant de petits câlins et en lui offrant des récompenses. Également, organisez-vous de manière à lui trouver des créneaux pour des entraînements réguliers. Plus il s’exerce, plus il progressera dans les obstacles. Aussi, vous devez disposer du matériel nécessaire pour faire du parcours d’agility chez vous. Cela participe à l’amélioration des capacités de votre chien sur les différents obstacles du parcours agility.

Cela dit, vous savez désormais ce qu’il convient de faire pour bien entraîner votre chien pour un parcours d’agility. Souvenez-vous, le parcours d’agility ne doit pas être une corvée pour votre chien. Bien au contraire, ce doit être un moment qui lui procure de grands plaisirs, de quoi l’amener à toujours le désirer. Il en est de même pour vous, vous ne devez pas avoir l’air ennuyé ou fatigué au cours des séances d’entraînement de votre chien.